tour du monde à vélo
Bon plans

Comment organiser son tour du monde à vélo ?

Faire un tour du monde à vélo est un rêve de nombreux cyclistes qu’ils soient amateurs, professionnels ou semi-professionnels. Puisqu’il faudra bien ménager sa monture quand on souhaite voyager loin, le guide vous livre quelques astuces pour parcourir le monde à bicyclette.

Se préparer physiquement et mentalement

Un tour du monde à vélo implique un temps de préparation plus ou moins long. Puisqu’il s’agit avant tout d’un sport, cela nécessite de l’entraînement. Un randonneur à vélo sera amené à parcourir des sentiers abrupts et souvent longs. À défaut de condition physique adaptée, les risques de fatigue et de souffrances physiques seront présents. Pour autant, nul besoin d’être un cycliste chevronné. Il est toutefois recommandé de consulter l’avis d’un médecin et de faire adapter chaque parcours à votre rythme et à votre condition de santé.

S’instruire et acquérir de l’expérience

Inutile de battre le record des tours du monde à vélo dans la mesure où voyager reste un plaisir, même à bicyclette. Les conseils d’un pratiquant aguerri s’avèrent cependant indispensables pour acquérir de l’expérience. Avant d’entreprendre ce grand voyage de plusieurs milliers de kilomètres en VTT, l’idéal sera de s’inscrire dans un club de cyclistes. En parallèle, vous pouvez aussi vous renseigner en ligne au sujet des différents parcours. Vous aurez ainsi l’occasion de visiter des blogs spécialisés pour en apprendre davantage sur les bonnes pratiques d’un long parcours à vélo.

Bien connaître le parcours à gravir

Avant de parcourir le monde à bicyclette, il vous faudra définir votre profil de voyageur cycliste. Cela implique une bonne maîtrise de différents parcours. Pour un tour du monde à vélo en couple, il est idéal d’opter pour un voyage plus facile et confortable. Le parcours du cycliste sans tente est marqué de multiples arrêts de contemplation et de visites de nombreux sites touristiques. Cette formule de traversée est plus onéreuse certes quoiqu’elle reste idéale pour voyager à deux ou en famille. Le soir venu, vous pourrez facilement vous loger dans un hôtel ou dans un gîte. La formule du cycliste « campeur autonome » pour sa part est plus adaptée aux routards. Plus économique, elle privilégie les voyages dans la nature. Vous partez à vélo, équipé du nécessaire, et vous pourrez monter une tente en plein milieu d’une zone forestière préservée.

LIRE AUSSI:  Investissement Immobilier à Marrakech

Choisir le type de vélo adéquat

Ce long parcours vous oblige à prévoir plusieurs types de bicyclettes et leur choix dépend des conditions de terrains sur lesquels ils seront amenés à rouler. Le budget pour un tour du monde à vélo peut donc varier plus ou moins en fonction de la taille du vélo, de son type, des équipements et accessoires idoines. Pour ce grand voyage, nous pouvons suggérer : un VTT, une randonneuse, un vélo de route, un fatbike, un vélo pliant ou encore les tandems. Chacun de ces moyens de transport possède leurs propres avantages et limites. Un vélo tout terrain est polyvalent, quoiqu’il reste cher, alors qu’un simple vélo de route ne s’adapte pas aux parcours accidentés. Avant d’entreprendre une longue traversée à vélo, il est ainsi recommandé de consulter l’avis d’un spécialiste.

Commentaires fermés sur Comment organiser son tour du monde à vélo ?